Qui a repris MG ?

Qui a repris MG ?

Qui a racheté la marque MG ?

Le chinois SAIC, propriétaire de MG, a du punch. Lire aussi : Acheter Auto et Moto Promo, prix, comparatif.

La production a redémarré en 2007, d’abord en Angleterre, puis en Chine, et une nouvelle MG, produite dans les ateliers chinois, a été lancée en 2009. C’est alors que notre marque automobile s’est tournée vers le développement de nouvelles séries : les voitures électriques.

La fiche technique MG EHS Pour maîtriser les prix, le SUV fait aussi son chemin sous le capot, reprenant un vieux bloc General Motor. Il s’agit d’un moteur essence 4 cylindres 1,5 l développant 161 ch et 250 Nm de couple. Le moteur de 122 ch et 230 Nm est également installé dans la boîte de vitesses.

Sur le même sujet

Quel moteur dans la MG ?

MG Motor anciennement Morris Garages est un constructeur britannique de voitures de sport fondé en 1924 à Oxford (Angleterre). Depuis 2006, la marque appartient à SAIC Motor Europe, filiale du groupe chinois Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC). Lire aussi : Acheter Motos, accessoires et pièces Promo, prix, comparatif.

La MG ZS EV fabriquée en Chine à bas prix a l’intention de faire une percée sur le marché. Dans quelle mesure cet exploit est-il réalisable ? C’est un SUV électrique moins cher qu’une Renault Zoé. A 23 990 euros, prime gouvernementale déduite, le SUV MG ZS EV s’annonce comme le meilleur plan 100 % électrique du moment.

Quel groupe appartient MG ?

Aujourd’hui, General Motors regroupe les marques Chevrolet, Buick, Cadillac, GMC (camions et SUV dérivés de Chevrolet… ou est-ce l’inverse ?), Holden (marque australienne) et Wuling, un grand constructeur chinois. Lire aussi : Acheter Outils pour pneus et roues Promo, prix, comparatif.

Quelle marque MG voiture ?

En effet, MG est une filiale du groupe SAIC, qui possède plusieurs marques en Chine. Sur le même sujet : Acheter Outils de batterie Promo, prix, comparatif. Une filiale a été créée aux Pays-Bas l’an dernier, pour conquérir les marchés néerlandais, belge, norvégien, suédois et désormais français.