Voiture essence ou diesel ? : pour quel moteur opter ?

Voiture essence ou diesel ? : pour quel moteur opter ?

Comment choisir entre un véhicule diesel ou essence ?

S’il n’est plus en odeur de sainteté et que le diesel ne verra probablement pas la prochaine décennie, il reste aujourd’hui un carburant performant et peut encore être votre choix si vous envisagez d’acheter une voiture en 2022. Sur le même sujet : Acheter Auto et Moto Promo, prix, comparatif. .

Essentiellement, l’offre est très étendue et la revente n’est pas un problème. Il n’y a donc aucun risque à acheter une nouvelle voiture à essence en 2022, à part faire exploser votre budget carburant si vous venez de laisser tomber une voiture diesel. Un paramètre à prendre en compte pour bien calculer votre budget.

Bien qu’ils émettent environ 20 % de CO2 en moins que les moteurs à essence, les diesels émettent une grande quantité de particules fines en suspension et d’oxydes d’azote, particulièrement nocifs pour la santé. Par conséquent, on entend souvent dire que le diesel pollue moins que l’essence, mais c’est faux.

En réalité, oui. D’autant que ces véhicules offrent une consommation de carburant bien plus avantageuse que les véhicules à essence. Vous économiserez en moyenne, à puissance équivalente, environ 2 litres de carburant aux 100 km, soit environ 3 euros au prix actuel du carburant.

Articles populaires

Pourquoi l’essence est mieux que le diesel ?

A l’achat et à l’entretien, une voiture essence coûte moins cher. A la pompe, le diesel reste moins cher que l’essence et un moteur diesel consomme moins de carburant. Ceci pourrait vous intéresser : Acheter Motos, accessoires et pièces Promo, prix, comparatif. Le diesel devient rentable à partir de 20 000 km par an. Les deux moteurs sont pollueurs : particules fines pour le diesel, CO2 pour l’essence.

Une voiture à essence est souvent moins chère à l’achat. De plus, il atteint sa puissance sans tour de chauffe. Il peut donc séduire une clientèle urbaine, et s’avère particulièrement utile lorsqu’il s’agit d’effectuer de courts trajets réguliers, notamment en ville.

Quel est l’avenir des voitures essence ?

Le Parlement européen a voté le 8 juin pour interdire la vente de voitures neuves à moteur à combustion dans l’Union européenne à partir de 2035. Les véhicules d’occasion pourront continuer à rouler dans les emplacements autorisés. Voir l'article : Acheter Outils pour pneus et roues Promo, prix, comparatif. C’est une décision historique pour l’avenir de la planète.

La vente de voitures thermiques interdite à partir de 2035. C’est fait ! Le 8 juin 2022, le Parlement européen a voté en faveur de la réduction à zéro des émissions de CO2 des véhicules neufs à partir de 2035. Principale conséquence : l’interdiction faite aux constructeurs de vendre des voitures essence et diesel.

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2025 ? Ils sont concernés par la vignette CRIT’air 5, les véhicules diesel et assimilés uniquement dont la première immatriculation se situe entre le 1er juillet 1997 et le 31 décembre 2000 inclus. « D’ici 2025 ces véhicules auront presque 30 ans, le volume devrait être réduit ».

A partir du 1er janvier 2023, les véhicules Crit’Air 5 (véhicules diesel produits avant 2001) y seront interdits. Au 1er janvier 2024, ce sera au tour du Crit’Air 4 (diesel avant 2006) puis du Crit’Air 3 (diesel avant 2011 et essence avant 2006) le 1er janvier 2025.

Quelle voiture ne pourra plus rouler en 2024 ?

La restriction de circulation s’étendra aux véhicules Crit’Air 3 au 1er juillet 2022. Ceci pourrait vous intéresser : Acheter Outils de batterie Promo, prix, comparatif. Au 1er janvier 2024, ce sera au tour de tous les véhicules Crit’Air 2 (et notamment les diesels les plus récents). A compter d’aujourd’hui, plus aucun véhicule diesel ne circulera ni ne stationnera dans Paris et ses 78 communes limitrophes.

A noter : pour les véhicules de la catégorie Crit’Air 3 (moteurs diesel avant 2011, moteurs essence avant 2006), la Métropole du Grand Paris a reporté au 1er juillet 2023 l’interdiction de circuler dans la ZFE-m délimitée par l’A86.

Ils sont concernés par la vignette CRIT’air 5, les véhicules diesel et assimilés uniquement dont la première immatriculation se situe entre le 1er juillet 1997 et le 31 décembre 2000 inclus. « D’ici 2025 ces véhicules auront presque 30 ans, le volume devrait être réduit ».